La saison apicole 2011

Pour voir les choses sous un angle positif, la saison a été plutôt tranquille. En effet, je n'avais plus que 40 colonies à la sortie de l'hiver, ce qui ne représente pas un travail harassant ! J'attribue une partie de cette perte énorme (60%!) à mon accident fin août l'année dernière. Cela m'a empêchée de faire le traitement anti-varroa et une mise en hivernage corrects.

 

Avec un printemps estival et très sec, les miellées ont été précoces et se sont succédées très rapidement avec une fin de saison raccourcie de près d'un mois : dernière récolte sur le châtaignier mi-juin. J'étais très inquiète pour cet été. Malheureusement pour vous et heureusement pour les abeilles, il a été frais et humide, donc les prairies ont bien refleuri. Et j'ai réussi à reconstituer mon cheptel pour l'année prochaine.

Cette année, la récolte est à peine d'une tonne, ce qui est correct compte-tenu du nombre de colonies que j'avais. Voici les 6 parfums de cette année :

Les miels, du plus doux au plus fort

grande astrance
grande astrance

Le miel d'acacia est récolté courant mai. Il est très clair et reste liquide longtemps.

Le miel de montagne des Hautes-Alpes a un goût plus acidulé. Il est clair et cristallise finement, ce qui lui donne une texture crémeuse.

Le miel de lavande vient de la Drôme Provençale. Goût typique, il est clair et crémeux.

Le miel de printemps est clair et crémeux cette année. Il est doux , tendance pissenlit.

Le miel toutes fleurs est très parfumé, à dominante tilleul. Il est crémeux.

Le miel de montagne vient de Saint Georges où la grande astrance fleurit en abondance. Il est clair et cristallise finement, crémeux lui aussi.

Le miellat de montagne a un arôme puissant sans être trop fort. Il est foncé et sirupeux. Il ressemble à du miel de sapin.

Le miel de châtaignier est le plus fort. Il est foncé.

 

 

Par nature, le miel cristallise plus ou moins vite. Si vous le préférez liquide, vous pouvez le réchauffer très doucement au bain-marie (35°C maxi).